JALMALV - 10 rue de Lodi - 42000 Saint Étienne - 04.77.37.70.38 - jalmalvstetienne@wanadoo.fr

10 décembre 2018

Inauguration jeudi 8 Novembre 2018

C’est près de 80 personnes qui, jeudi soir sont venues à l’inauguration du nouveau local de Jalmalv-Saint-Etienne,10 rue de Lodi.

Monsieur le Maire et les élus de la ville de Saint-Etienne, des représentants d’administrations et d’associations adhérentes ou soutiens de Jalmalv, responsables  et personnels d’EHPAD ou de services hospitaliers, sont venus rencontrer les bénévoles de Jalmalv qui étaient nombreux pour accueillir et témoigner de leur accompagnement ou de leur implication dans l’association.

Le Dr Anne Richard, présidente de Jalmalv Saint-Etienne a rappelé dans son allocution les valeurs qui animent l’association, ses objectifs et ses activités. Elle a montré en quoi ce nouveau local donne les moyens à l’association de mieux fonctionner et de s’ouvrir sur un plus large public.

Monsieur Gaël Perdriau, Maire de Saint Etienne, a remercié Jalmalv pour l’esprit de solidarité dont les bénévoles de l’association font preuve en s’investissant auprès de personnes fragiles et, en particulier les personnes âgées trop souvent esseulées. Il a insisté sur l’importance de la présence de tels bénévoles dans notre société. Il apprécie l’ouverture de l’association sur la ville, dont ce local est le symbole.

Le Professeur Régis Gonthier, chef du pôle de Gérontologie, a remercié Anne Richard pour le rôle qu’elle a joué lors de la création de Jalmalv à Saint-Etienne et son investissement personnel dans l’association pendant ces années, soulignant l’importance de jalmalv dans l’accompagnement des personnes en fin de vie.

« Madame Solange Berlier, vice présidente du Conseil Départemental, a témoigné de son intérêt pour l’association JALMALV. Responsable de la petite enfance, elle a associé la grande vulnérabilité qui nous touche aux deux extrémités de la vie et l’engagement du département dans ce devoir de solidarité. »

C’est autour d’un buffet convivial que de façon plus spontanée chacun a pu échanger. Nul doute que beaucoup sont repartis avec une idée plus «juste» de Jalmalv et certains peut-être avec le désir de s’y investir personnellement…

On peut parler de la mort, accompagner des personnes en fin de vie et garder et même communiquer sa joie de vivre!