JALMALV - 10 rue de Lodi - 42000 Saint Étienne - 04.77.37.70.38 - jalmalvstetienne@wanadoo.fr

Quelle formation pour les bénévoles d’accompagnement ?

formation_bénévoles_fin_de_vieLa circulaire du 25 mars 2008, relative à l’organisation des soins palliatifs, définit clairement dans son annexe 5 les missions et obligations des associations d’accompagnement. Leurs missions, en complément de celles des professionnels de santé, s’inscrivent dans le cadre de la laïcité et de la neutralité de leurs bénévoles qui proposent présence et écoute, dans la discrétion et le respect de la personne malade et de son entourage. L’association assure le recrutement, la formation à l’accompagnement et le soutien continu des bénévoles ainsi que la coordination de l’équipe de bénévoles.

La formation proposée repose sur un travail d’introspection, de mise en perspective des points forts et des limites des futurs bénévoles face aux personnes souffrantes, dépendantes ou mourantes. Elle interroge donc le ressenti intime ainsi que les valeurs accordées à la vie et à la mort des futurs bénévoles.

Elle prend appui, sur la dynamique du groupe : création de liens entre les futurs bénévoles, partage des vécus et des représentations. Elle doit permettre au futur bénévole d’appréhender la dynamique associative, les valeurs portées par l’association, les dispositions d’écoute : multiplicité des regards, respect de l’autre dans sa différence, solidarité, partage, non jugement, remise en question, respect d’un cadre d’intervention…

Elle apporte des savoirs cliniques, savoir faire et savoir être qui tendent à conduire à une posture d’accueil de l’autre dans sa singularité.

Elle apporte également des connaissances théoriques permettant au bénévole de comprendre les différentes situations de fin de vie : la maladie, le vieillissement, la souffrance, la douleur, la mort, dans leurs dimensions physique et psychique. Les spécificités de l’accompagnement des personnes présentant des troubles cognitifs ainsi que des personnes en deuil sont aussi abordées.

En pratique, le candidat effectue une demande auprès du secrétariat de l’association.

Une lettre de motivation est demandée, une rencontre avec un responsable est éventuellement envisagée.

  • Après avoir participé à une session de « sensibilisation aux situations de fin de vie » durant un jour et demi, le candidat est reçu en entretien par deux membres de l’équipe de coordination des bénévoles pour bilan de cette sensibilisation et approfondissement des motivations.
  • A l’issue de cet entretien, le candidat suivra « une formation à l’écoute » de 8 journées réparties sur 10 mois. Il aura également 2 demi journées en « immersion » dans un lieu de soins en lien avec un bénévole en place.
  • A la fin de cette formation, un bilan est effectué par la psychologue formatrice et le candidat est de nouveau reçu par deux coordinateurs. La commission coordination « affecte » le candidat bénévole sur le lieu d’accompagnement en fonction de ses souhaits et des besoins.
  • L’intégration du bénévole est officialisée lors d’une réunion conviviale à l’occasion des vœux de début d’année. Il rencontre alors les membres de l’association et en particulier les bénévoles accompagnants déjà en « activité ».
  • Il peut alors commencer ses accompagnements, soutenu par un bénévole expérimenté avec qui il fait équipe et par l’association qui lui propose groupe de parole et formation continue.

Ainsi, l’association et ses bénévoles inscrivent leurs interventions dans une logique de non-abandon et de non marginalisation de la personne en souffrance, confrontée à la maladie grave, au grand âge, à la mort, au deuil et sont ainsi garants d’un lien social qui témoigne de la nécessaire solidarité humaine envers la personne malade et ses proches.

La formation continue

Les bénévoles qui accompagnent les personnes en fin de vie ou les personnes endeuillées bénéficient d’une formation tout au long de l’année.

La formation continue revêt des formes différentes :

jalmalv_formation_bénévoles_fin_de_vie

  • Le groupe de parole ou groupe d’analyse de la pratique : c’est un moment important pour les bénévoles qui peuvent parler des situations qu’ils ont vécues.
    Ces situations peuvent avoir une résonance émotionnelle qu’il convient de partager en groupe de parole. Une psychologue apporte un éclairage clinique et s’assure que les émotions vécues ont pu être parlées. Les autres bénévoles sont très attentifs à la situation qui est exposée et partagent leur point de vue, leur expérience, leur observation. C’est un lieu d’écoute, de compréhension, de soutien. Chacun est très respectueux de la parole de l’autre, il n’y a aucun jugement.
    Le groupe de parole se réunit une fois par mois et la participation à ce groupe est obligatoire.
  • La journée des bénévoles : une fois par an (un samedi) les bénévoles sont conviées à une journée de réflexion sur un thème. C’est également un moment de convivialité et d’échanges.
  • Les ateliers qui ont lieu deux à trois fois par an. En savoir plus
  • Les congrès, colloques, journée d’étude. En savoir plus
  • Les formations nationales proposées par la Fédération. En savoir plus